Retour du Persalblog en ligne (Fev 2022)

Bonjour internet,

Cela fait un moment que ce blog avait disparu, mais j’ai décidé hier soir qu’il était temps de le réhabiliter. Aujourd’hui, il est reviendu !

Pourquoi l’était parti

En effet, en Décembre 2020, le Persalblog était temporairement mis hors ligne, suite au besoin d’hébergement d’urgence d’un petit site internet pour la « Nuit de l’Info 2020 ». Le site humoristique produit pour l’occasion, intitulé « Ghosts of IBGBI » d’après le nom de notre équipe, est resté ensuite en lieu et place du blog pendant plus d’un an. Je viens de le redéplacer à l’adresse https://ndi.becquey.info pour archivage.

Il faut dire que pendant toute cette année 2021, rien ne donnait réellement envie de ressortir le Persalblog.

  • L’intégralité de la planète n’avait que la crise Covid comme sujet à la bouche, sujet pour lequel j’ai toujours eu extrêmement peu d’intérêt,
  • Le blog était (et est encore aujourd’hui) plutôt pauvre, avec une paire d’articles polémiques causant potentiellement plus de problèmes que de bénéfices,
  • J’ai passé au printemps 2021 quatre mois isolés en montagne pour la rédaction de ma thèse, j’étais donc loin de mon serveur web physique, et j’avais autre chose à penser.

Pourquoi l’est reviendu

Le monde a bien changé maintenant. La thèse est derrière moi, et j’ai besoin comme beaucoup de jeunes chercheurs, d’un site vitrine, notamment avec une page CV et une page Contact.

J’ai de nouveau le temps de porter intérêt à des questions de philosophie des sciences, d’épistémologie, d’éthique des sciences et des techniques, et avec ce temps l’envie me revient de partager mes avis. Vous profiterez donc sous peu je l’espère de quelques résumés de lecture.

Concrètement, j’ai aussi besoin d’arrêter de lâcher des pavés de réaction à chaud sur Facebook lorsqu’une actu ou une oeuvre me fais turbiner la cervelle. Je ne dois plus céder à ce que Zuckerberg veut que je fasse : lâcher de l’émotion devant tout le monde. Les réseaux (a)sociaux sont pervers et je le sais très bien. Le format blog, un peu plus réfléchi et n’attirant l’attention que de ceux venus volontairement pour me lire, convient mieux. Persalblog reprend donc du service.